Nouvelle scène française « Padam »

Ce quintette s’apparente à la mouvance nouvelle chanson française et s’est fait remarquer par les textes prenants de son chanteur, Nader. Padam a su dépassé les influences trop convenues, quitter les « à la manière de » pour faire entendre des compositions vraiment originales. Nader Mekdachi, auteur et compositeur du groupe, prête sa voix de mêlécass à de fort belles chansons d’amour et d’humour. Du Carné-Prévert revisité par Kusturica et Gatlif.

C’est juste revigorant comme un verre partagé entre potes et nostalgique comme une histoire d’amour qui s’éteint…

Nouvelle scène française « Padam »

Padam c’est vous, c’est nous, rien de plus que des gens ordinaires qui composent avec le quotidien et les rêves qui le rendent un peu plus vivable. Parisiens, provinciaux et habitants du monde, procurez vous ce petit bout de bonheur et faites le partager à ceux que vous aimez!

Ces chanson à la fois mélancolique et festive fusionne les origines multiples des membres du groupe, slaves et orientales, qui font rimer la nuit parisienne et celle des Mille et Une Nuits.

Des mélodies léchées, des rythmes chaloupés et une invitation à se blottir au creux de la voix harponnante de Nader. Padam pause les jalons d’une musique érotique et tendre, sur fond de vies écorchées.

images (2)

 

Nouvelle scène française « Padam »

PADAM, ses mélodies tourbillonnantes, ses portraits taillés dans la matière brute de l’âme, hurle encore et toujours son amour pour la vie. Une chanson française qui rêve d’horizons lointains, qui s’enivre de musiques et de rencontres et qui s’envole par-dessus les toits. Padam s’est d’emblée imposé comme un fleuron de la chanson française. Voilà un groupe qui vous file la pêche en moins d’une chanson. Melting-pot particulièrement savoureux d’influences rock, jazz et world.

Padam s’écoute à la lueur d’un réverbère sur des pavés luisants.

Nouvelle scène française « Padam »

« Padam, padam » dit la chanson d’Edith Piaf. Padam c’est le Paris éternel et actuel, des apaches de banlieue, des titis de tous crins, le Paris interlope et métisse des arabes, des polonais, des yougoslaves, des peintres bohèmes, des ouvriers exténués et des prostituées sentimentales. Padam c’est le projet de Nader Mekdachi qui recrute ses musiciens au gré des rencontres. La Bande à Nader sort Padam en 2001 et suivront 5 autres albums jusqu’au dernier là en 2011. Ils jouent dans les bars, court les festivals, Padam fait sa place. Bonheur Bordel sort en 2008, Il faut un an pour enregistrer Bonheur Bordel, qui sortira en 2006, onze titres au verbe juste d’une chanson réaliste réactualisée, aux orchestrations baroques. «Les Papillons» devient le porte étendard de ce groupe qui sait parler aux ivrognes, aux salauds, aux lâches, aux humains plein de défauts et de fragilité. Ce n’est pas encore un aboutissement mais une nouvelle pierre de taille pour leur futur immeuble haussmanien.

L’album Vieux Moches et Jaloux, sort en mai 2009, la poésie railleuse à souhait de Nader prend une nouvelle fois les traits de «gueules cassées» de la dessinatrice Delphine Courtois, considérée comme membre à part entière de ce groupe, qui repart pour une tournée sur « la route du bonheur».

 

Nouvelle scène française « Padam »

Les 5 musiciens de Padam ont sillonné ensemble la France mais aussi le Kazakhstan, la Russie, l’Afrique du nord, le Moyen Orient, le Canada et l’Amérique. Ils ont étés soutenus par les radios plusieurs playlists sur France Inter, RFI et Europe 1, la presse et les professionnels.

Courant 2010, Nader travail à la réalisation de nouveaux morceaux, mêlant sons électroniques et instrument traditionnels. L’EP « Grand Hôtel » sort en mai 2011. Le premier extrait« Nadine » une entêtante ritournelle afro mettant en scène une employée d’agence qui ne vie et partage qu’à travers la toile et ses réseaux sociaux, tourne tout l’été sur les ondes françaises et entre dans le classement des titres francophones les plus diffusés à l’étranger. Une nouvelle équipe est montée, un nouveau spectacle, et un album.

 

Nouvelle scène française « Padam »

Nader Mekdachi chant, guitare, composition chante dans les bars de Montmartre et de partout dans Paris, c’est de ce terrain d’observation bien connu qu’il nourrit son écriture de ses futurs personnages. Adam Borek à l’accordéon est rencontré dans le métro, Henri de la Taille à la basse et contrebasse se fait appeler Rico. Les trois lascars forment Padam à ses débuts.

images (1)

Nouvelle scène française « Padam »

images (2)

Nader Mekdachi auteur et compositeur féru de littérature, de musique du monde a d’abord écumé seul les scènes ouvertes et cafés concert. Mais il rêve de partage, de concerts survoltés, de brassage de culture, de fête. En 1999 il monte PADAM nom qui évoque le cœur qui bat au milieu du brouhaha d’une ville cosmopolite et bigarrée. C’est le début de l’aventure à laquelle il convie des musiciens venus d’horizons très variés : Accordéonistes, clarinettistes, guitariste flamenco, percussionniste berbères, violoniste Klezmer, contrebassiste rock à billy, ont amenés leur couleur et leur générosité au fur et à mesure des cinq albums qui ont jalonnés l’histoire de la formation.

Nouvelle scène française « Padam »

téléchargement (4)

PADAM mêle depuis 12 ans sa passion de la chanson française à celle des musiques traditionnelles. Java des Balkans, rythmes endiablés d’Orient, valses du grand nord, mettent en couleur et en fête les textes de Nader Mekdachi, histoires d’amours tordues, de voyages et de rencontres, portraits satiriques ou drôles d’anti héros qui composent avec leurs travers.

Nouvelle scène française « Padam »

Album Padam "a côté de la plaque"

Album Padam « a côté de la plaque »

Formé en 1998 sous la houlette du compositeur et parolier Nader Mekdachi, Padam a déjà réalisé plus de 300 concerts dans des bars et des salles de concert de Paris et de province, interprétant une musique qui prend ses racines dans le métissage, aux échos slaves, latins et orientaux. Leur nom est inspiré de la chanson d’Edith Piaf. Padam rend hommage à Paris, son métissage, ses atmosphères, son rythme de capitale. Chaque chanson constitue une histoire représentant le plus souvent des antihéros au trait de caractère bien précis : on y croise des poltrons, des solitaires, des amoureux, des alcooliques, tout cela mélangé à une musique festive qui donne envie de bouger. Depuis 2001, Padam a enregistré six albums : le disque éponyme « Padam » en 2001, « A côté de la Plaque » en 2003 « T’es belle en 2006, Bonheur Bordel en 2008, Vieux Moche et jaloux en 2009. Et leur dernier album Grand hôtel est sorti en 2011. Amateurs d’humour noir et de textes poético-réaliste, Padam est fait pour vous !