Nouvelle scène française « Camille »

Voilà, nous avons déjà fini la semaine, c’est déjà la dernière rubrique sur cette merveilleuse artiste qu’est Camille, J’espère que cette chanteuse, interprète et compositrice française aux multiples facettes et multiples victoires de la musique, vous aura touché tout au long de la semaine et que vous aurez apprécié son originalité. Une artiste au concept d’album étonnant, se donnant corps et âme sur les scènes du monde et recevant un accueil positifs par la majorités des critique musicale.

Pour clore cette rubrique nouvelle scène française 2014, voici un dernier extrait tiré de son album Music Hole, un album en Anglais, sorti en 2008. 

Gospel with No Lord

Nouvelle scène française « Cali »

Voilà, j’espère avoir pu vous faire découvrir un nouvel artiste dans votre culture musicale. Mais avant de clore cette rubrique encore quelques petites info sur ce quarantenaire.

Voyageant de musique, en film, en livre, en live et en association, rajoutons pour terminer les hommages.

En 2005, Cali reprend La Rua Madureira sur On dirait Nino, album hommage à Nino Ferrer.

En 2006, il reprend Lonesome Zorro sur Putain, Putain un tribu pour Arno, album hommage à Arno.

Cali a également participé au générique du film Fauteuils d’orchestre en 2006 de Daniéle Thomson, en reprenant une chanson de Gilbert Bécaud, «Je reviens te chercher».

Le 22 mars 2008, il tourna son clip de 1000 coeurs debout à Perpignan, invitant de nombreux fans à y participer

1000 coeur debout extrait de son 4ème album « Espoir » sortit en 2008

Nouvelle scène française « Camille »

Camille est donc l’une des chanteuses françaises les plus particulières du moment. Comme Émilie Simon avec son piano, Camille aime repousser les limites de son instrument, sa voix, et faire de la musique autrement. Six album en 10 ans, c’est une artiste complète et complexe, au grain de voix particulier et au sonorités originales, et qui au vue de tout les prix déjà remporter par cette trentenaire, jusqu’à aujourd’hui, n’a pas fini de faire entendre parler d’elle.

Il faut savoir d’ailleurs qu’elle est une artiste qui ne s’économise pas, et qui non seulement donne à être entendue mais aussi à être vue.

Baby Carni Bird tiré de l’album Le Fil

Nouvelle scène française « Cali »

Comme vous l’aurez compris tout au long de la semaine Cali est artiste acompli, entre album, album live, DVD, engagement caritatif et autres il ne manquait plus qu’un chose. En 2008, Cali devient le temps d’un film acteur et compositeur de la bande originale du film Magique réalisé par Philippe Muyl, avec 15’000 exemplaire vendu. Dans ce film il joue le rôle de Baptiste.

En 2009 il joue son propre rôle le temps d’une chanson lors d’un bal de village, dans « J’ai oublié de te dire » de Laurent Vinas-Raymond.

Puis Joyeux Noël, Noël, aussi en 2009, un court métrage de Xavier Franchomme, dans le rôle de Peyre Noël.

« Pour Jane » tiré de son second l’album sortit en 2005 « Menteur »

Nouvelle scène française « Camille »

En 2012Camille reprend une des chansons phare de Johnny Hallyday, « Que je t’aime ».

D’un côté, Johnny Hallyday, l’amour (du) rock, viril, qui allume le feu; de l’autre, Camille, l’amour à fleur de peau, dans la peau, transmué. Plus de quarante ans et tout un monde séparent les débuts du tube sentimental de Johnny et sa relecture par Camille par le prisme de l’album Ilo Veyou.

Camille dévoile un extrait de sa version sur Youtube en mai 2012, remake intime et intimiste d’une chanson qu’elle considère comme la formule la plus proche de son dernier album, Ilo Veyou. De la part de cette créatrice sonore jusqu’au-boutiste, on ne pouvait pas attendre une reprise qui ne soit pas sensationnelle. Elle l’est. Elle est même sensas’-sensuelle.

Que je t’aime par Camille, enregistré avant le début de sa tournée, développe une atmosphère tamisée, violons légato et pizzicato, brosses à la batterie, rythmique quasi-bossa tendre… où la chanteuse s’approprie le puissant discours amoureux de Johnny d’une voix nature, tantôt femme, tantôt fillette. Une réinvention dans la droite ligne et reprenant certains des codes, nappes de violons et pizzicato, notamment, des quinze titres de l’album Ilo Veyou paru en octobre 2011.

Un album acoustique et hyperplurielle qui, six ans après le funambule Le fil, deux Victoires de la musique et Prix Constantin, récompensé par un succès critique et public éloquent, a sonné comme un nouveau chef-d’oeuvre de la chanteuse la plus inventive et régénérante de sa génération.

Que je t’aime

Nouvelle scène française « Cali »

Cali a de multiples facettes, entre sport de jeunesse, politique et musique, cet artiste est engagé à tout les fronts!

Il participe à la création de l’association «L’amour parfait» en 2004, qui est destinée à la collecte de fonds destinés à être redistribués à diverses associations locales ou nationales, et notamment à l’association «Les Papas=Les Mamans» venant en aide aux parents séparés, pères et mères, et coupés de leurs enfants.

Depuis des années, Cali s’investit régulièrement dans maintes causes caritatives, en tournée avec les Aventuriers d’un autre monde, avec Bashung, Richard Kolinka, Raphaël, Jean-Louis Aubert et Daniel Darc, concerts caritatifs divers avec The Hyènes, mais il le fait le plus souvent de façon très discrète et sans communication… Cali effectue chaque année, en moyenne, 10 ou 20 concerts ou participations en soutien à des causes.

À compter de 2009, Cali est parrain de la Fondation Abbé-Pierre en faveur des mal logés, aux côtés de ses amis. Ils organisent ensemble chaque année le «rock’n’beach soccer» dont les bénéfices sont totalement reversés à la fondation. Ainsi que diverses manifestations ponctuelles, concert pour Emmaüsau Zénith de paris avec Olivia Ruiz, nuit des sans logis à Bastille fin 2009 avec Tcheky Karyo , Benabar et d’autre artistes.

Il participe également aux manifestations en faveur de la fondation de Yannick Noah, Les Enfants de la Terre, ainsi qu’à diverses actions au profit de nombreuses associations locales perpignanaises Mucovie 66, association de lutte contre la mucoviscidose, Adapei, Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales.

En 2006, sort On aime, On aide, dans le cadre de l’action entreprise par la Fnac, au profit de la lutte contre l’illettrisme. 

Il y a une question du 1er album sortit en 2003 « L’amour parfait »

Nouvelle scène française « Camille »

Après avoir été sacrée artiste interprète féminine de l’année en 2009, se sont les talents de relecture, d’appropriation, d’improvisation et d’ouverture de Camille, que le musée du Louvre et le château de Versailles mettront à l’honneur en 2010.

Depuis sa réouverture, l’Opéra royal du château pouvait de nouveau accueillir des spectacles. Camille y a présenter deux créations en compagnie de l’artiste Clément Ducol.

 Pour le musée du Louvre, la chanteuse a proposer cinq spectacles inédits autour du thème du cinéma. En janvier, pour Musique! Camille s’intéresse à la musique vue par le cinéma muet, entourée de deux batteurs.

En février, dans Madame a des envies, hommage au film de 1906 d’Alice Guy, première réalisatrice française… Un DJ mixait des chansons du début du siècle.

En mars, la chanteuse s’est produite auprès de Reggie Watts, un improvisateur vocal « drôle et génial », nous dit-elle. Ils incarnaient des revenants dans « Il y a des fantômes dans le maison »

En avril, avec le génial slammeur américain Saul Williams et le pianiste Simon Dalmais, il sera question de faire revivre le Paris Paname.

Enfin, en juin, c’était du cirque dont il était question dans En Piste !

Vous l’aurez compris, Camille a rendu un hommage à sa manière au cinéma muet. 

Mon petit vieux

Mon petit vieux acapella

Nouvelle scène française « Cali »

Comme je vous l’ai dit il y a quelques jours, avant d’être un chanteur, auteur-compositeur, Cali s’est intéressé au Rugby mais aussi à la politique. Au printemps 2007, l’élection présidentielle fait l’actualité. L’artiste soutient Ségolène Royal et participe avec Bénabar, Yannick Noha, Saez et Renaud au meeting du stade Charléty. Alors la victoire de Sarkozy lui donne matière à une chanson, « Résistance », qui elle-même amènera un nouvel album, plus politique.

Cali se met au travail, et l’album « L’espoir » va naître sous la houlette de Scott Colburn producteur d’Arcade Fire et de Mathias Malzieu.

Ce disque, va alimenter la critique. Trop engagé pour certains, trop éloigné de ses opus précédents pour d’autres, l’album présente des chansons en prise directe avec l’actualité « Mille cœurs debout », « L’espoir », « Giuseppe et Maria ».

Quant à la musique, elle se veut plus rock avec des réminiscences assumées. Mike Scott, le leader du groupe Ecossais, est présent sur L’espoir, tant par le chant que par la composition. Cali avait rejoint les Waterboys, idoles de l’artiste, en mai 2006 à Bruxelles, Mike et Steve le feront, à leur tour, au Zénith, en avril 2008 pour Fisherman Blues. Le succès est une fois de plus au rendez-vous.

À l’automne 2009, Cali rejoint The Hyènes, le groupe de Denis Barthe et Jean-Paul Roy, respectivement batteur et bassiste de Noir Désir. Il reprennent ensemble des titres de Motörhead, ACDC, Iggy and the Stooges et des chansons de Cali.

Une fois rentré à Perpignan, Cali se remet au travail et écrit de nouvelles chansons. L’album La vie est une truite arc-en-ciel qui nage dans mon coeur sort en novembre 2010. Il est co-produit par Geoffrey Burton ex-guitariste d’Arno et d’Alain Bashung. Oui vous l’aurez compris, l’artiste ne s’entoure pas de n’importe qui 🙂

La tournée 2011 de Cali commence en mars et se déroulera tout au long de l’année.

Son nouvel album, Vernet-les-Bains, sa ville d’origine, est sorti le 26 novembre 2012.

En janvier 2013, il est fait citoyen d’honneur de sa ville d’origine. 

« Tes Yeux » tiré de son second l’album sortit en 2005 « Menteur »

Nouvelle scène française « Camille »

En février 2009, pour le rendez-vous annuel des Victoires de la Musique, il y avait une grande absente. Catherine Ringer

Ce sont trois chefs de file de la relève qui se sont donc disputé la couronne d’interprète féminine de l’année : Anaïs, Yael Naim et bien sûr Camille, qui se verra remettre le prix de l’interprète féminine de l’année par Alain Chamfort.

Particulièrement émue – « bouleversée » n’est pas du tout abusif, au vu de la fébrilité de la lauréate -, la jeune femme, qui avait déjà glané deux Victoires en 2006 (album révélation et révélation scène) n’avait pas à dire sa surprise tant elle était visible. Elle pensait que ça serait Catherine Ringer. Alors c’est très heureuse, qu’elle remporte ce prix!

Mais en plus de celui-ci, en 2005 Camille remporte le Prix constantin pour le titre « Le fil », en 2006 elle remporte le Globe de Cristal pour la meilleure interprète féminine, puis en 2012 elle gagne le grand prix de la chanson française attribué par la Sacem.

Si la 28e cérémonie des Victoires de la Musique aura été une longue romance sans paroles, décernant contre toute attente 4 victoires, c’est sur un grand cri de joie qu’elle s’est achevée, en remettant à Camille la Victoire de la Chanson originale de l’année 2013.

Quelques minutes plus tôt, l’intéressée, en lice également dans la catégorie spectacle/tournée/concert de l’année , avait offert sur la scène du Zénith de Paris une nouvelle démonstration de l’élan vital et de la vie tripale qui anime son excellent album Ilo Veyou : sa performance sur allez allez allez, était certes décousue et moins percutante qu’en d’autres occasions, mais son désir humain et son énergie animale semblaient annoncer sa désignation comme Chanson de l’année par les votes du public.

Assise

Vous