Nouvelle scène française « La Tordue »

Voilà encore une fois j’espère avoir réussi à vous faire découvrir un groupe que vous ne connaissiez pas encore et que vous avez apprécier ce petit voyage musical avec « La Tordue ». N’hésitez pas à faire un tour sur notre site où vous trouverez toutes les infos de la semaine sur ce groupe éphémère de chanson française multi-instrumentiste aux phrasés engagé, poétique et mélodique.

 

Nouvelle scène française « La Tordue »

Les membres de la Tordue doivent sûrement leur succès à leur curiosité qui dépasse de beaucoup la seule musique. Littérature, poésie, et arts graphiques, leur travail transpire d’une très riche inspiration artistique le tout enrobé d’une impertinence et d’un franc-parler poétique que n’aurait pas reniés Georges Brassens.

télé

Nouvelle scène française « La Tordue »

Les concerts fonctionne bien pour la Tordue. En mars 96, un concert est organisé à la Cité de la Musique avec leurs amis des Têtes Raides, mais aussi Casse-Pipe et Miossec, autres représentants actifs d’une chanson française alliant tradition réaliste et rock. Quelques mois plus tard, ils sont de retour aux Francofolies de la Rochelle.

En 97 sort leur second album, « T’es fou ». La Tordue ne déçoit pas et l’accueil est aussi bon que lors du premier opus de 95. Ils sont même récompensés du prestigieux prix de l’Académie Charles-Cros, et se retrouvent ainsi sur les traces des plus grands. En 2000, la Tordue sort un autre album « Le Vent t’invite ». Joli succès pour ce troisième disque bien réalisé et qui impose le groupe comme un des plus intéressants de la jeune chanson française. L’année suivante, le groupe fête ses 10 ans d’existence, plus de 1000 concerts à la clé et presque 150.000 albums vendus. Un album live, « En Vie », et une quarantaine de dates sont prévus pour célébrer l’événement. Le dernier album sort en 2002 chez Sony. « Champ libre » propose douze nouveaux titres qui se promènent entre reggae, ska, tourneries en tout genre, etc. Outre le morceau « Le Pétrin », l’autre chanson phare de cet album est son premier extrait, ‘l’Heureux Mix », soit un assemblage étonnant de bribes de chansons qui vont de Brassens à Bob Marley en passant par Marlene Dietrich.

téléchargement (6)

Nouvelle scène française « La Tordue »

Sans album et presque sans promo, la Tordue se fait un nom. Lorsque sort leur CD « Les Choses de rien » en mai 95, le succès n’est donc pas étonnant. En trois mois, l’album part à plus de 3000 exemplaires, joli score pour un disque vendu sans publicité aucune. La seule pochette est très remarquée. Elle est le fruit du travail du groupe de graphistes, les Chats Pelés, comprenant Benoît de la Tordue, mais aussi Christian Olivier des Têtes Raides. L’accueil critique est excellent et pas un journal ne les ignore.

Tout de même ce groupe fût éphémère, puisque qu’il aura existé peut de temps entre 1989 et 2003. Il se sépare en décembre de cette année là. On retrouve Benoît Morel, le chanteur sur scène sous son nouveau nom d’artiste le B du Chat. Pas vraiment nouveau, car il signait déjà les pochettes des albums de La Tordue sous ce pseudonyme, peut-être en rapport avec son passage chez les Chats Pelés. Benoît Morel pour rappel à écrit des textes pour les Têtes Raides à leurs débuts.

 

Nouvelle scène française « La Tordue »

 Si vous suivez mes rubriques de nouvelles scène française depuis ces nombreuses année maintenant, vous aurez compris que la plus part de ces groupes sont hyper variés côté instrument, la Tordue, n’chape pas à cette règle.Le groupe se compose de Benoît Morel au chant, d’Eric Philippon à la guitare et au chant mais aussi à la mélodica, basse, xylophone, banjo et… à la brosse à dent.

Il y a encore Pierre Payan qui lui est au clavier, puis guitare, accordéon, kalimba, cuivre, mélodica, guimbarde et à la scie.Et pour le dernier Mathieu Morel, on le retrouve à la batterie et batterie à bouche puis autres percussions, il chante sur une seule chanson, Le Pértrin que je vous ai fait découvrir hier.

Nouvelle scène française « La Tordue »

Comme je vous l’ai dit la Tordue est un groupe engagé, Sur leur dernier album « Champ libre », ils milite contre la double peine avec l’association « Une peine un point barre ». Une Loi qui oblige les étrangers résidents en France à retourner dans leur pays d’origine après avoir purgé une peine de prison dans l’Hexagone. Ce qui donna naissance à un titre, « Le Pétrin » et à des interventions de personnes confrontées à la double peine pendant leur concerts. Chantée dans une dizaine de langues, cette chanson rassemble des artistes comme les Femmouzes T , Lo’jo Triban, Magyd Cherfi de Zebda, Sergent Garcia, Dezoriental et Danyel Waro.

téléchargement (9) tordue

Nouvelle scène française « La Tordue »

Ce groupe a quand même fait 4 albums et un live avant de séparé en 2003, il aura existé moins de 15 ans, mais nous laisse de jolies galettes avec des textes poétiques et engagés. Les Choses de rien en 1995, T’es fou en 1997, Le vent t’invite en 2000, l’album live, En vie en 2001 et Champ libre en 2002.
Depuis leurs débuts, ils ont largement fréquenté les scènes en tous genres, de la rue aux festivals. Mais après le Tourtour, c’est une tournée de 400 dates, essentiellement en France, qui suit. En 93, ils ouvrent le festival rock des Transmusicales de Rennes. Puis l’année suivante, ils sont sélectionnés par le FAIR (Fonds d’Aide à l’Initiative Rock) et remportent le concours du Tremplin du Chorus des Halles. Pour la petite histoire ce festival est un tremplin pour aider les nouveaux artistes et récompense les plus prometteur d’entre eux, il aura permis de découvrir et de lancer outre La Tordue, Lynda Lemay, Les Ogres de Barback et plus récemment Anaïs.Ce n’est pas fini, puisqu’en 94, ils reçoivent le Grand Prix du Sentier des Halles et le Prix du coup de cœur francophone. Le 19 juin, ils font la Fête de la Musique en Roumanie, puis le 13 juillet ils sont invités des Francofolies de la Rochelle.

Nouvelle scène française « La Tordue »

C’est autour du quartier de Belleville à Paris que se sont rencontrés les deux premiers membres de la Tordue. Benoît Morel, rennais de naissance, est plutôt orienté vers l’écriture et vers le dessin. Il est graphiste lorsqu’il croise le chemin de Pierre Payan, multi-instrumentiste en mal de textes. Tous les deux partagent un même goût pour une chanson littéraire, façon Férré/Aragon, les frères Prévert ou Gaston Couté, chansonnier anarchiste de la fin de siècle. Benoît expérimente déjà l’écriture avec les Têtes Raides, autre groupe phare de ce mouvement qui nous transporte dans les faubourgs parisiens d’antan bercés par les airs de java et les odeurs d’absinthe.
Désormais, ils sont trois. Les a rejoint Eric Philippon dit Fil, originaire de Savoie. Dès octobre 90, année de leur apparition sur la scène musicale, ils sortent un 45 tours à compte d’auteur. On les voit tout naturellement en première partie des Têtes Raides. Leur premier passage en tête d’affiche se fait en mars 92 dans le petit théâtre parisien du Tourtour. Leurs prestations font craquer public, critiques et professionnels. Ils sont drôles, tendres, et manient un nombre incalculable d’instruments (bandonéon, guitare, piano, accordéon, contrebasse, scie musicale, casserole, …).

tordue2

Nouvelle scène française « La Tordue »

On parle d’un groupe, qui malheureusement n’existe plus, il s’agit de « La Tordue » est un groupe français de qui fait dans la chansons poétiques et engagées qui donc, a existé entre1989 et 2003. Heureusement les cd sont là et je vais pourvoir vous faire découvrir ce groupe de nouvelle scène française.
Le groupe est s’est formé à Paris avec Benoît Morel et Pierre Payan. Puis très vite est arrivé Eric Philippon. Et pour leur dernier album, Mathieu Morel les a rejoints.
Souvent étiquetée (à tort) « chanson néo-réaliste », La Tordue, adepte des chemins de traverse hors frontière, s’en donne à coeur joie pour s’exprimer dans des langues diverses : reggae, ska, polka, chanson, accents orientaux…

téléchargement (2)