Nouvelle scène française « Cali »

Voilà, j’espère avoir pu vous faire découvrir un nouvel artiste dans votre culture musicale. Mais avant de clore cette rubrique encore quelques petites info sur ce quarantenaire.

Voyageant de musique, en film, en livre, en live et en association, rajoutons pour terminer les hommages.

En 2005, Cali reprend La Rua Madureira sur On dirait Nino, album hommage à Nino Ferrer.

En 2006, il reprend Lonesome Zorro sur Putain, Putain un tribu pour Arno, album hommage à Arno.

Cali a également participé au générique du film Fauteuils d’orchestre en 2006 de Daniéle Thomson, en reprenant une chanson de Gilbert Bécaud, «Je reviens te chercher».

Le 22 mars 2008, il tourna son clip de 1000 coeurs debout à Perpignan, invitant de nombreux fans à y participer

1000 coeur debout extrait de son 4ème album « Espoir » sortit en 2008

Nouvelle scène française « Cali »

Comme vous l’aurez compris tout au long de la semaine Cali est artiste acompli, entre album, album live, DVD, engagement caritatif et autres il ne manquait plus qu’un chose. En 2008, Cali devient le temps d’un film acteur et compositeur de la bande originale du film Magique réalisé par Philippe Muyl, avec 15’000 exemplaire vendu. Dans ce film il joue le rôle de Baptiste.

En 2009 il joue son propre rôle le temps d’une chanson lors d’un bal de village, dans « J’ai oublié de te dire » de Laurent Vinas-Raymond.

Puis Joyeux Noël, Noël, aussi en 2009, un court métrage de Xavier Franchomme, dans le rôle de Peyre Noël.

« Pour Jane » tiré de son second l’album sortit en 2005 « Menteur »

Nouvelle scène française « Cali »

Cali a de multiples facettes, entre sport de jeunesse, politique et musique, cet artiste est engagé à tout les fronts!

Il participe à la création de l’association «L’amour parfait» en 2004, qui est destinée à la collecte de fonds destinés à être redistribués à diverses associations locales ou nationales, et notamment à l’association «Les Papas=Les Mamans» venant en aide aux parents séparés, pères et mères, et coupés de leurs enfants.

Depuis des années, Cali s’investit régulièrement dans maintes causes caritatives, en tournée avec les Aventuriers d’un autre monde, avec Bashung, Richard Kolinka, Raphaël, Jean-Louis Aubert et Daniel Darc, concerts caritatifs divers avec The Hyènes, mais il le fait le plus souvent de façon très discrète et sans communication… Cali effectue chaque année, en moyenne, 10 ou 20 concerts ou participations en soutien à des causes.

À compter de 2009, Cali est parrain de la Fondation Abbé-Pierre en faveur des mal logés, aux côtés de ses amis. Ils organisent ensemble chaque année le «rock’n’beach soccer» dont les bénéfices sont totalement reversés à la fondation. Ainsi que diverses manifestations ponctuelles, concert pour Emmaüsau Zénith de paris avec Olivia Ruiz, nuit des sans logis à Bastille fin 2009 avec Tcheky Karyo , Benabar et d’autre artistes.

Il participe également aux manifestations en faveur de la fondation de Yannick Noah, Les Enfants de la Terre, ainsi qu’à diverses actions au profit de nombreuses associations locales perpignanaises Mucovie 66, association de lutte contre la mucoviscidose, Adapei, Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales.

En 2006, sort On aime, On aide, dans le cadre de l’action entreprise par la Fnac, au profit de la lutte contre l’illettrisme. 

Il y a une question du 1er album sortit en 2003 « L’amour parfait »

Nouvelle scène française « Cali »

Comme je vous l’ai dit il y a quelques jours, avant d’être un chanteur, auteur-compositeur, Cali s’est intéressé au Rugby mais aussi à la politique. Au printemps 2007, l’élection présidentielle fait l’actualité. L’artiste soutient Ségolène Royal et participe avec Bénabar, Yannick Noha, Saez et Renaud au meeting du stade Charléty. Alors la victoire de Sarkozy lui donne matière à une chanson, « Résistance », qui elle-même amènera un nouvel album, plus politique.

Cali se met au travail, et l’album « L’espoir » va naître sous la houlette de Scott Colburn producteur d’Arcade Fire et de Mathias Malzieu.

Ce disque, va alimenter la critique. Trop engagé pour certains, trop éloigné de ses opus précédents pour d’autres, l’album présente des chansons en prise directe avec l’actualité « Mille cœurs debout », « L’espoir », « Giuseppe et Maria ».

Quant à la musique, elle se veut plus rock avec des réminiscences assumées. Mike Scott, le leader du groupe Ecossais, est présent sur L’espoir, tant par le chant que par la composition. Cali avait rejoint les Waterboys, idoles de l’artiste, en mai 2006 à Bruxelles, Mike et Steve le feront, à leur tour, au Zénith, en avril 2008 pour Fisherman Blues. Le succès est une fois de plus au rendez-vous.

À l’automne 2009, Cali rejoint The Hyènes, le groupe de Denis Barthe et Jean-Paul Roy, respectivement batteur et bassiste de Noir Désir. Il reprennent ensemble des titres de Motörhead, ACDC, Iggy and the Stooges et des chansons de Cali.

Une fois rentré à Perpignan, Cali se remet au travail et écrit de nouvelles chansons. L’album La vie est une truite arc-en-ciel qui nage dans mon coeur sort en novembre 2010. Il est co-produit par Geoffrey Burton ex-guitariste d’Arno et d’Alain Bashung. Oui vous l’aurez compris, l’artiste ne s’entoure pas de n’importe qui 🙂

La tournée 2011 de Cali commence en mars et se déroulera tout au long de l’année.

Son nouvel album, Vernet-les-Bains, sa ville d’origine, est sorti le 26 novembre 2012.

En janvier 2013, il est fait citoyen d’honneur de sa ville d’origine. 

« Tes Yeux » tiré de son second l’album sortit en 2005 « Menteur »

Nouvelle scène française « Cali »

En octobre 2005, l’album « Menteur » initialement intitulé « L’amour terroriste » succède à « L’amour parfait ». Enregistré en Irlande, toujours avec Daniel Presley, Cali associe à son groupe Damien Lefèvre bassiste de Luke Matthieu Chédid, Daniel Darc et Steve Wikham le violoniste hors-pair des Waterboys qui joue sur Sunnday Bloody Sunday de U2.

La tournée démarre à Reims en novembre 2005, s’arrête pour trois soirs à l’Olympia, et se terminera à la Fête de l’Humanité en septembre 2006 après un tour de France des salles et Festivals.

En octobre 2006, sort Le Bordel magnifique, un live enregistré à Lille, mais Cali est déjà reparti sur les routes pour une tournée acoustique, Dans l’intimité, entouré de Julien aux claviers, Blaise et Nicolas aux cuivres. Chaque soir, à Paris, un ou plusieurs invités de marque le rejoignent, Michel Delpech, Bernard Lavilliers, Christophe Mali, Vincent Delerme et Steve Wickham, pour ne citer qu’eux.

« Qui se soucie de ça » tiré de son second l’albumsortit en 2005 « Menteur »

Nouvelle scène française « Cali »

L’amour parfait, album de Cali, devient pour beaucoup le manifeste d’une génération amoureusement désabusée. Hugo Baretge à la guitare Patrick Félicès à la basse, Benjamin Vairon à la batterie, Aude Massat à l’Alto et Julien Lebart au piano forment son groupe de musiciens.

Cali obtient avec L’amour parfait, une nomination aux Victoire de la musique en 2004 dans la catégorie «artiste révélation de l’année», le prix Vincent Scotto pour C’est quand le bonheur? et l Prix Constantin le 9 novembre 2004.

Cali entreprend une tournée où il alterne les petites scènes avec des sets plus importants comme le Printemps de Bourges, où il côtoie Sanseverino, Bashung et Bénabar.

« Je m’en vais » tiré de son second l’albumsortit en 2005 « Menteur »

Nouvelle scène française « Cali »

L’ auteur-compositeur et interprète français Cali, entame sa véritable carrière de musicien avec un groupe de reprises animant les fêtes de villages des Pyrénées-Orientales. Il poursuit avec le groupe Indy qui sortira l’album « Tu es si belle qu’il se met à pleuvoir » en 1995. Il n’y est alors que guitariste, le chanteur principal étant Pascal Bizern. Ce dernier, dont la reconnaissance fut beaucoup plus tardive, a fortement influencé le style de chant de Cali.

Enfin , il forme le groupe Tom Scarlett, actif de 1997 à 2001 et qui sortira un album éponyme en 98. Cali y est alors le chanteur principal et guitariste.

Peu après la société de production de spectacles Astérios, qui recrute Cali dés 2002, c’est la maison de disques Labels/EMI qui constate le phénomène lors des francofolies, fin 2002 et qui signe l’artiste. « L’amour parfait »voit le jour sous la houlette du producteur américain Daniel Presley qui a produit entre autre Faith no more, Luke ou encore Dynoysos. Le disque sort le 19 août 2003 et contient plusieurs titres qui deviendront des tubes, comme « C’est quand le bonheur », « Pensons à l’avenir » ou « Elle m’a dit »

« Elle m’a dit » tiré du 1er album sortit en 2003 « L’amour parfait »

Nouvelle scène française « Cali »

Il faut savoir qu’avant d’être chanteur, la première passion de Cali fut le Rugby avant de lui préféré la politique, Cali fut deux fois candidat aux élections dans son village, sans succès. Puis vint le Rock, Cali cite dans ses références, U2 où il rencontrera brièvement à la sortie d‘un concert à Toulouse, Bono en 1984. Les Simple Mind ou encore les Clash. Mais il tutoie également la musique metal, qui lui permetra d’évacuer sa rage.

 Il dira cependant que quand il a écouté pour la 1ère fois The Pan Within sur l’album This Is The Sea des Waterboys, il a tout de suite su que c’était celle qu’il emmènerais sur une île déserte.

Cali créa son premier groupe au doux nom de Pénétration Anale au lycée. Les textes pour le moins provocants vaudront à son chanteur quelques démêlés avec l’administration de l’établissement puisqu’il en sera exclu. Jolis débuts, non? 😉 Bref, ses premiers séjours en Angleterre et en Irlande furent dus à des rencontres amoureuses, mais c’est tant mieux, car il en profitera pour partir sur les traces de ses idoles, les Waterboys et U2.

« C’est toujours le matin » tiré du 1er album sortit en 2003 « L’amour parfait »

Nouvelle scène française « Cali »

Cette année, pour ma rubrique scène française, j’avais envie de vous parler de Cali. Peut être que plusieurs d’entre vous le connaisse, mais peut être et j’espère que pour d’autre ce n’est pas le cas et que je vais pouvoir vous faire découvrir un artiste à la signature vocale bien particulière, chantant surtout l’amour et le monde, sous tout ses angles.

Cali, donc, de son vrai nom Bruno Caliciuri, est né le 28 juin 1968. C’est un auteur-compositeur et interprètefrançais. Ce chanteur est à mi-chemin entre la chanson française et le rock et revendique une position d’artiste concerné par les problèmes de la société et du monde, et surtout n’hésite pas à s’engager publiquement.

Le chanteur n’as pas moins de 10 albums dont certains live depuis ces début en 2003. Il sera repéré lors des Francofolies fin 2002 et sera révélation de l’année 2004 aux Victoire de la musique.

« C’est quand le bonheur » tiré du 1er album sortit en 2003 « L’amour parfait »