Rubrique Cinéma BD

« Spider-man »

Aujourd’hui, pour le temps de cette rubrique et pour ce deuxième épisode, je veux bien prendre le rôle de Marie-Jane Watson, car oui, je vais vous faire un aveux, que dis-je, une confidence, de vous à moi, après Iron Man, mon second héros préféré, celui avec qui je fermerais les yeux et me laisserais volontiers emmener dans les airs, c’est Spiderman.

Quelle fille n’a pas frissonné en regardant ces films de ce héros de bande-dessinée avant tout? Aucunes? Aller, aller, vous me faites marcher là?

Bon bref, comme vous devez le savoir, Spider-man ou l’homme araignée, est un personnage de fiction, un super-héros sortant de l’univers de Marvel Comics. Sortit de l’imagination du scénariste Stan Lee et dessiné par Steve Dikto. Il apparaîtra pour la 1ère fois en 1962, dans le comics books « Amazing Fantazy » n°15. Ce succès lui permettra d’avoir son propre comics qui sortira en 1963, « The Amazing Spider-man » Quand je dis que je le kiffe, c’est pas pour rien, ce super-héros est tout simplement l’un des personnage les plus populaires de l’univers des comics.

Quand aux films, car, le sujet principale de cette rubrique n’est autre que le cinéma, même si je vais m’amuser à comparer ces deux supports. Il y en a trois, tous signé Sam Raimi. Le premier sort en 2002, avec Tobey Maguire, la belle Kirsten Dunst, Willem Dafoe dans le rôle du Bouffon Vert et James Franco, qui joue lui Harry Osborn. Suivront en 2004 Spider-man 2 et Spider-man 3 en 2007. Pour cette rubrique, je me pencherais plus précisément sur le 1er, même si je ne me priverai pas de faire quelques allusions aux deux autres.

 BANDE ANNONCE

Orphelin, Peter Parker est élevé par sa tante May et son oncle Ben à New-York. Après avoir été mordu par une araignée génétiquement modifiée qui s’était échappée  d’un laboratoire qu’il visitait avec sa classe, le voilà avec des pouvoirs surhumains, qu’il va découvrir petit a petit. C’est ce que je préfère dans le premier film, la découverte de ses pouvoirs, une force et une agilité hors du commun, la capacité d’adhérer aux parois, ainsi qu’un «sens arachnéen» l’avertissant des dangers imminents. Il va se prendre des gamelles, se louper et d’autre scène dans le genre assez marrantes. Et oui super-héros, ça s’apprend, tout le monde ne le deviens pas comme ça en claquant des doigts.

Dans un premier temps, Peter Parker va mettre à profit ses pouvoirs fraîchement acquis pour gagner de l’argent. Mais très vite, un drame va changer sa vie : il va laisser un voleur s’échapper alors qu’il aurait pu très facilement l’arrêter, prétextant que ce n’est pas son problème. Peu de temps après, son oncle est tué par un cambrioleur. Ivre de colère, il se lance à la poursuite de l’assassin qui, une fois arrêté, se révèle être le voleur qu’il n’avait pas daigné appréhender. À partir de cet instant, sa vocation sera de lutter contre le crime et de suivre l’adage de son défunt oncle : Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

 spiderman affiche

Il découvrira bien vite qu’être un super-héros n’est pas de tout repos, lorsque la ville sera attaquée par un ennemi coriace baptisé, « Le bouffon vert ». Il partage son appartement avec Harry Osborn, son meilleur ami, qui n’est autre que le fils du Bouffon vert et rêve de séduire la belle Mary Jane Watson. Pour gagner de l’argent, subvenir à ses besoins, et à ceux de sa tante en plus de ses frais d’études, Peter doit rapidement trouver un travail. Échouant dans sa quête de travail rémunéré et possédant un appareil photo, il fait des photos de lui-même en tenue de Spider-Man, puis va les vendre à différents journaux. Il sera remarqué par J. Jonah Jameson, propriétaire et rédacteur en chef du Quotidien Daily Bugle. Qui soit dit en passant, pour la petite comparaison, ce dernier étant jouer par J.K. Simmons est extrêmement ressemblant au personnage de la BD. Image à l’appuis sur le site internet.

J. Jonah Jameson est l’archétype même de l’envieux : selon lui, tous les super-héros sont au mieux des profiteurs de gloire, au pire des malfaiteurs qu’il faut démasquer aux yeux du public. Spider-Man sera sa cible préférée ; dès l’instant où ce dernier a sauvé son fils John Jameson, il considère que c’est dans l’unique but de lui voler la vedette. Peter Parker, en adolescent mal dans sa peau, a bien du mal avec l’opinion publique, la police, ses petites amies, sa tante cardiaque et les criminels qu’il rencontrera pour ne pas dévoiler son identité.

C’est depuis 1986 que Marvel voulait adapter les aventures de l’homme arraignée sur grand écran. A cette époque c’était la société Cannon, à qui on doit le dernier Superman avec Christopher Reeve, qui détenait les droits d’adaptation. Tobe Hooper, puis Joseph Zito, planchent successivement sur l’écriture d’un projet.

En 1990, Cannon est en fin de contrat et les droits sont racheter par Carolco. James Cameron, qui a travaillé avec eux sur Terminator 2, propose un scénario, qui met en scène L’Homme-Sable et Electro, mais la société fait faillite. Les droits se retrouvent coincé dans un noeud juridique pendant une dizaine d’années. Il faudra donc attendre 1999 pour que Columbia récupère les droits d’adaptation avec le développement concocté par James Cameron, mais ce dernier n’est plus intéressé. C’est alors le défilé des réalisateurs en vogue à Hollywood dans le bureau de Columbia Pictures. Et vous l’aurez compris ce sera finalement Sam Raimi qui l’emporte. Le réalisateur, aidé par Davis Koepp, Scott Rosenberg et Alvin Sargent, repart du scénario de Cameron mais ne gardera finalement que l’idée des toiles organiques.

PlancheA_52805

Depuis toujours, le réalisateur Sam Raimi est un inconditionnel  du super-héros masqué, il conserve encore la peinture de Spider-man que lui ont offert ses parents pour son douzième anniversaire. Il raconte :

 » Je ne pouvais pas résister : je suis aller voir Columbia Pictures et je leur ai avoué ma passion pour le personnage, mon respect et mon admiration, pour l’oeuvre de tous les grands auteurs et artistes de chez Marvel. Le lendemain, j’apprenais que j’avais été choisi pour réaliser le film…

J’étais conscient de pénétrer dans une sorte de territoire sacré: Spider-man a derrière lui 3 générations d’admirateurs… En tant que fan j’avais une terrifiante responsabilité. Je me suis concentré sur ce qui fait l’autenticité, l’esprit, l’âme du personnage, pour raconter la meilleure histoire possible.

A mes yeux sa première force est d’être semblable à n’importe lequel d’entre nous : Il va au lycée, il a des problèmes pour trouver sa place dans la vie, pour séduire la fille qu’il aime… C’est alors qu’il lui arrive quelque chose d’extraordinaire et qu’il devient un super-héros. Mais le soir, il a toujours ses devoirs à faire… »

 Peter Parker

Concernant son identité secrète, bien avant que celle-ci soit révélée publiquement, plusieurs personnes étaient déjà au courant de sa double vie :

Dans la BD, Mary-Jane est au courant depuis la première apparition de Spider-Man, mais elle mettra très longtemps à le lui dire, et plus à l’accepter. Dans le film, il faudra attendre le Spider-man 2 pendant la lutte contre le docteur Octopus, ou malgré lui elle le découvre, et c’est beau! On attend ça depuis le 1er film, entre baisers furtifs, sauvetage, cris perçant de cette donzelle et autre frissons. Enfin! Il était temps. Mais bon, il faut faire durer le plaisir, non? Par contre là, c’est lui qui ne veut pas la mettre en danger en sortant avec elle.

spiderman1460

Dans la BD plusieurs de ses ennemis s’en serviront contre lui, au point de mettre sa famille en danger et de douter de son identité. de ceux-là certains ne l’ont jamais révélé afin de «  se réserver  » l’opportunité de le détruire.

jjonahjameson

Toujours dans la BD, Harry Osborn, son meilleur ami, découvre le costume de Spider-Man dans la chambre de son colocataire, mais il ne cherchera pas, en général, à faire de mal à sa famille, tout en luttant contre Parker. C’est même en sauvant Spider-Man d’une mort certaine qu’il fera l’effort de trop qui lui coûtera la vie. Dans le film il ne connaîtra jamais sa double identité, au contraire, il en veut à Spider-man, d’avoir tuer son père, et cherchera par tout les moyen à se venger.

 Spider-man-Immagini-dal-film-32

Le Docteur Octopus, lui aussi connaît l’identité de Parker, dans la BD, par égard pour sa tante qu’il faillit épouser cherche plutôt à lui venir en aide. Dans le film Spiderman 2, c’est à la fin du film qu’il la découvre, mais fini de toute façon au fond de l’eau, pour éviter une catastrophe nucléaire.

Quand à sa tante en ce qui concerne la BD elle découvre son secret suite à son premier affrontement avec Morlun. Elle met du temps à accepter la vie dangereuse de son neveu mais finit par l’épauler du mieux possible. Dans le film, on est pas certains qu’elles soit au courant, mais rien est impossible, elle le guide tendrement dans ses choix, lors d’une période de doute qui envahisse Peter Parker, quand à savoir si il va continuer à être Spiderman.

 822secretwar1

Dans la BD plusieurs autres super-héros, viennent ou l’appellent en renfort, pour vaincre plein de super-méchants, tel que Daredevil, Captain America ou encore certains héros des X-Men. C’est là où Marvel s’éclate, car si vous avez regardé quelques-uns des ces films, vous verrez qu’il sont liés, par leur fins, par exemple. Mais ça j’en parlerais dans un autres volume 😉 Sa réputation n’est plus  à faire, on l’aime, pour la plus part et c’est tout!

black psiderman

Toujours et encore dans la comparaison, Spider-man a plus d’un costume à son arc, dans la BD, paré à toutes épreuves à toute épreuves. Dans les films il en aura deux, le costumes traditionnel, rouge et bleu et le noir qu’on apercevra dans le troisième film, quand son côté obscur de la force se révèle.

Les 1ers Comics existent donc depuis 1963 et continuent encore aujourd’hui d’être édités

bouffon vert bis

Les aventures de Spider-Man ont été décrites dans de nombreuses séries régulières. Les scénaristes et dessinateurs qui se sont succédé pendant plusieurs années sur les titres Spider-Man ont réussi à établir un large éventail de super vilains pour lui faire face.  À certains moments, des ennemis de Spider-Man ont formé des groupes pour mieux le combattre. Le Bouffon Vert, le Docteur Octopus et Venom sont généralement décrits comme les plus impitoyables et les meilleurs de ses adversaires.

 col_bd_spiderman_1292004

L’origine de Spider-Man est complexe et plusieurs personnes ont participé d’une façon plus ou moins proche à celle-ci. À l’origine, Joe Simon en 1953 crée pour l’éditeur Harvey Comicis un super-héros appelé Spiderman. Cependant la série s’arrête au niveau du projet car l’éditeur la refuse. En 1959, Joe Simon propose à Jack Kirby de travailler avec lui pour MLJ et lui donne le dossier «Spiderman». Simon et Kirby à partir de ces notes créent The Fly mais après le n°2, quittent l’éditeur. Kirby part pour Marvel où en 61, il propose à Stan Lee de créer un nouveau super-héros nommé Spiderman, Lee propose une histoire de onze pages. Steve Ditko doit encrer la série que dessine Kirby mais, ayant vu que Spider-Man s’inspirait de The Fly, Lee décide de reprendre les origines et les pouvoirs du jeune super-héros et de confier le dessin à Ditko.

Dans la BD, Peter Parker meurt dans le numéro 700 de The Amazing Spider-Man mais un nouveau Spider-Man reprend le flambeau lorsque l’esprit du Docteur Octopus occupe le corps de Parker. Je ne pense pas que nous aurons autant de numéro au cinéma, mais du coup si vous aimez faite vous plaisir et surfez sur le net, comme moi pour trouver des petits bijoux de comics « The amazing Spider-Man, y a pas de mal à se faire du bien.

Le Spider-Man que nous connaissons est celui de l’univers Marvel. Cependant, plusieurs versions différentes existent dans des univers parallèles et permettent des scénarios qui ne sont pas soumis aux contraintes de la continuité Marvel.

Des adaptations animées pour la télévision et des films pour le cinéma feront leur apparition. Il existe deux film anciens, le 1er sort en 1977 réalisé par E.W Swackhamer et un second en 1978 réalisé par Ron Satlof. Mais ces deux films sont en réalité le pilote et deux épisodes remontés de la série télévisée The Amazing Spider-Man.

La série de films Spider Man de Sam Raimi connaît un succès planétaire. Sipder-Man a atteint la 11e place des films les plus vus au monde, avec un total de plus de 806 millions de dollars d’entrées.

365700_chelovek-pauk_spider-man_poster_film_filmy_kino_2560x1600_(www.GdeFon.ru)

Il est plus qu’évident, à mes yeux, du moins, encore que je dis ça, ça n’engage que moi, hein?! ;-9 que les trois film de Sam Raimi, sont les meilleurs, et comme dirait Stan Lee, c’est un très bon film, ce dernier adore ce qu’il a fait de Spider-Man. Il pense également que ce film constitue la meilleure adaptation d’un super héros.

Il est vrai que tout y est pour faire de ce film un délicieux divertissement, effet spéciaux du tonnerre, suspens et humour sont de la partie ainsi qu’une bande son signée Danny Elfman, dont vous avez pu entendre un des titres en tapis.

Comme moi vous aimez Spider-Man? Alors réjouissez-vous, une nouvelle franchise recommence l’histoire, elle a débuté en juillet 2012 avec le premier opus intitulé tout simplement The Amazing Spider-Man, sous la direction de Marc Webb, avec Andrew Garfield dans le rôle de Spider-Man. Alors à vos agenda, le film sortira en mai 2014. Allez patience plus que 3 petit mois.

Pour conclure,

« Le » super-héros le plus arachnéen, qui restera certainement là encore durant de longues années, qui pourtant n’était pas prédestiné à vivre aussi longtemps, si l’on en crois les dires de Stan Lee. Car à l’époque il avait eut du mal a imposé ce personnage aux éditeurs, qui n’aimait pas le concept et le trouvait peut vendeur, car les gens haïssent les araignées, puis il y avait également l’âge du héros qui était un teenager. Et alors? qu’est-ce qu’on dit maintenant? Des Comics vieux de 50 ans, qui existe encore aujourd’hui, des films attendu par les fans pendant plus de 20 ans et qui sont aujourd’hui des succès planétaire!

Quoi?! Qu’ouïs-je? Certain de vous n’avez encore pas vu Spider-man?! Vous rigolez? Allez hop hop, mettez-vous y de suite, vous ne le regretterez pas!

Pour la réalisation de cette rubrique

Aux sons El Rordi

Et au micro et à la technique votre dévouée animatrice

Source: wikipedia

alociné