Nouvelle scène française « Padam »

« Padam, padam » dit la chanson d’Edith Piaf. Padam c’est le Paris éternel et actuel, des apaches de banlieue, des titis de tous crins, le Paris interlope et métisse des arabes, des polonais, des yougoslaves, des peintres bohèmes, des ouvriers exténués et des prostituées sentimentales. Padam c’est le projet de Nader Mekdachi qui recrute ses musiciens au gré des rencontres. La Bande à Nader sort Padam en 2001 et suivront 5 autres albums jusqu’au dernier là en 2011. Ils jouent dans les bars, court les festivals, Padam fait sa place. Bonheur Bordel sort en 2008, Il faut un an pour enregistrer Bonheur Bordel, qui sortira en 2006, onze titres au verbe juste d’une chanson réaliste réactualisée, aux orchestrations baroques. «Les Papillons» devient le porte étendard de ce groupe qui sait parler aux ivrognes, aux salauds, aux lâches, aux humains plein de défauts et de fragilité. Ce n’est pas encore un aboutissement mais une nouvelle pierre de taille pour leur futur immeuble haussmanien.

L’album Vieux Moches et Jaloux, sort en mai 2009, la poésie railleuse à souhait de Nader prend une nouvelle fois les traits de «gueules cassées» de la dessinatrice Delphine Courtois, considérée comme membre à part entière de ce groupe, qui repart pour une tournée sur « la route du bonheur».