Nouvelle scène française « Les Hurlements d’Léo »

“Bordel de Luxe », c’est donc la réponse du groupe au découragement ambiant, la même volonté de prendre le monde à bras le corps, de taper du poing sur la table en rappelant des choses essentielles. Les Hurlements d’Léo ont changé quelques têtes ont remis les choses à plat, un peu d’huile nouvelle dans les rouages pour permettre à la machine de prendre un rythme nouveau. La base reste la même mais ce «Bordel» tape davantage au foie, un coup direct, une affirmation rageuse, réplique plus dure à une société qui l’est devenue davantage aussi. Les Hurlements anciens avaient des choses à dire mais le faisaient sur le mode du constat. L’objectif initial de ce dernier disque n’était pas d’être plus politique que les autres mais l’âpreté du monde a laissé des traces dans la carcasse carrossée et la conscience cabossée des musiciens, alors ça fouaille, ça gueule, ça déterre les calumets sans paix et ça part comme une réplique inévitable à la dérive d’une humanité présente à chaque coin de mot. Alors ça donne un son plus rock, renforcé par les influences des nouveaux venus, avec la volonté de coller un son plus lourd à des textes plus abrasifs, le désir d’aller à l’essentiel comme une vertu salvatrice, de crier la rage de l’injuste baignée dans la joie de la renaissance. Opposition et fusion : le noyau des Hurlements a explosé et la réaction est sans chaîne.
Titre Bordel de luxe La Valse de copenhague