Nouvelle scène Française « Karimouche » 27 février 2011

Elle s’appelle Karimouche. Pourquoi changer ? 
Depuis l’enfance, ses proches l’appellent Karimouche et avec cet album, c’est bien d’elle dont elle parle. 
La mélodie et le théâtre s’unissent pour offrir une musique évocatrice. Les textes graves de Karimouche courent sur des rythmiques enjouées, avec cette idée que les décalages enrichissent l’aventure – celle du créateur comme celle de ses spectateurs. Elle est devenue une des sensations de scène les plus fortes de la saison avec ses concerts au line-up – Kosh à l’human beat box, Jean-Pierre Caporossi au clavier – qui s’élargira sans doute prochainement d’un guitariste.
Et le dernier morceau de cette artise de nouvelle scène que je vous propose aujourd’hui c’est « Tizen » et c’est en berbère…
Dame Ginette