Nouvelle scène française: Felipecha

Elle est ange, il est démon; ils étaient faits pour se rencontrer. A l’intersection de Felipe et de Charlotte, Felipecha est né.
Charlotte, un ange venu du son. L’instrument de sa voix danse et caresse pour nous envoûter les oreilles avec une tendresse infinie. Sa joie se révèle dans chaque chanson. Elle en travaille les mots avec précision ; l’âme est délicate, le talent explosif.
Felipe est le démon intime du duo. Il compose les mélodies, joue avec les mots, et maîtrise ses instruments jusqu’à offrir l’écrin rêvé à la voix de sa complice. Son imagination insatiable, ses racines rock et chanson le portent vers des destinations improbables, de l’ironie douce à la poésie fulgurante.
Aussi viril qu’elle est féminine, aussi charnel qu’elle est aérienne, lui & elle, elle & lui, forment un duo céleste. Les contrastes sont leur poésie. A deux ils gratouillent et chatouillent les codes du rock et de la chanson pour une saveur impeccable, entre force et légèreté, entre poigne et subtilité.
De fil en aiguille, l’histoire se noue
Bercée par le rock indépendant et la pop, Charlotte croise épisodiquement Felipe, rencontré en 2002 dans les couloirs de la fac de Nanterre. Après ses études, elle décide de se consacrer à son art et devient la voix de Wax Tailor.
De son côté, Felipe est globe-trotter depuis toujours. Il réalise des documentaires – artistiques, politiques, ludiques – aux quatre coins du monde et pose parfois ses valises en France. Jamais loin de celles de Charlotte.
A chaque rencontre ils prennent plaisir à s’accorder, à rêver. Ecrivant de concert, répétant dans d’insolites abris de passages – greniers, pelouses… le duo se dessine lentement. De fil en aiguille, une alliance lente se crée jusqu’aux premier enregistrements en 2005, réalisés par Manuel Armstrong, « juste pour voir »…
Et ils ont vu. Leurs indéfectibles compères – Manuel Armstrong (guitare, réalisation, arrangements), Filipe Monteiro (contrebasse), Franck Amand (batterie, percussions) – ont enrichi de leurs talents les compositions du duo. La profondeur et la chaleur furent au rendez-vous. L’harmonie s’est installée.

Le myspace de Felipecha