Nouvelle scène française « Camille »

Après avoir été sacrée artiste interprète féminine de l’année en 2009, se sont les talents de relecture, d’appropriation, d’improvisation et d’ouverture de Camille, que le musée du Louvre et le château de Versailles mettront à l’honneur en 2010.

Depuis sa réouverture, l’Opéra royal du château pouvait de nouveau accueillir des spectacles. Camille y a présenter deux créations en compagnie de l’artiste Clément Ducol.

 Pour le musée du Louvre, la chanteuse a proposer cinq spectacles inédits autour du thème du cinéma. En janvier, pour Musique! Camille s’intéresse à la musique vue par le cinéma muet, entourée de deux batteurs.

En février, dans Madame a des envies, hommage au film de 1906 d’Alice Guy, première réalisatrice française… Un DJ mixait des chansons du début du siècle.

En mars, la chanteuse s’est produite auprès de Reggie Watts, un improvisateur vocal « drôle et génial », nous dit-elle. Ils incarnaient des revenants dans « Il y a des fantômes dans le maison »

En avril, avec le génial slammeur américain Saul Williams et le pianiste Simon Dalmais, il sera question de faire revivre le Paris Paname.

Enfin, en juin, c’était du cirque dont il était question dans En Piste !

Vous l’aurez compris, Camille a rendu un hommage à sa manière au cinéma muet. 

Mon petit vieux

Mon petit vieux acapella