Nouvelle scène française « Camille »

En 2005 sort le 2ème album de Camille, Le Fil, un album au concept étonnant, construit sur le «fil» ou le «bourdon»: autour d’une seule note, un Si, qui forme un long segue du début à la fin de l’album, autour duquel se tressent ses chansons. Quasi a capella, le disque rencontre un vrai succès. D’ailleurs, petit jeu de la semaine, je vous propose, pour gagner, rien du tout 😉 de tendre l’oreille lors des extraits de cet album. Co-arrangées par le réalisateur anglais MaJiker, toutes les chansons sont construites sur une exploration de la voix, avec pour seul instrument une contrebasse et parfois un clavier. Sur scène, Camille reproduit ce minimalisme. Elle utilise l’oversampling pour retrouver la complexité des arrangements vocaux de l’album. Sly à la beatbox, MaJiKer au piano et à l’acordéon ainsi que Martin Gamet l’accompagne sur scène. Cette fois la critique est unanime, contrairement à celui du 1er, et salue l’originalité de l’œuvre. Le single Ta douleur fait un carton et Camille enchaîne interviews et passages télé. En 2011 la chanson est reprise dans le célèbre show americain Saturday Night Live, lors d’une danse improvisée par Emma Stone. Douze mois après sa sortie, l’album est disque de platine, il approche les 500’000 exemplaires vendus. Tandis que le prix constantin puis deux Victoires de la musique confirment l’adhésion de la profession, la longue tournéequi suit démontre l’engouement du public. Également en 2006, suite logique de cette tournée, sort son album Live au Trianon, enregistré les 17 et 18 octobre de l’année précédente. S’ensuit une série de concerts à l’étranger. On écoute donc ce titre Ta douleur, tiré de son second album

Ta douleur