Nouvelle scène française « Cali »

En octobre 2005, l’album « Menteur » initialement intitulé « L’amour terroriste » succède à « L’amour parfait ». Enregistré en Irlande, toujours avec Daniel Presley, Cali associe à son groupe Damien Lefèvre bassiste de Luke Matthieu Chédid, Daniel Darc et Steve Wikham le violoniste hors-pair des Waterboys qui joue sur Sunnday Bloody Sunday de U2.

La tournée démarre à Reims en novembre 2005, s’arrête pour trois soirs à l’Olympia, et se terminera à la Fête de l’Humanité en septembre 2006 après un tour de France des salles et Festivals.

En octobre 2006, sort Le Bordel magnifique, un live enregistré à Lille, mais Cali est déjà reparti sur les routes pour une tournée acoustique, Dans l’intimité, entouré de Julien aux claviers, Blaise et Nicolas aux cuivres. Chaque soir, à Paris, un ou plusieurs invités de marque le rejoignent, Michel Delpech, Bernard Lavilliers, Christophe Mali, Vincent Delerme et Steve Wickham, pour ne citer qu’eux.

« Qui se soucie de ça » tiré de son second l’albumsortit en 2005 « Menteur »