Découverte suisse « The Pussywarmers »

Les Pussywarmers sorte leur second album en 2011 et après avoir écouté les treize chanson de l’album dans leur intégralité , il est facile de comprendre pourquoi ils se considèrent comme un petit cirque orchestral.

Poubelle de jazz et avant-gardiste des cabarets de punk le quatuor des Pussywarmers originaire de Lugano, n’ont pas fini de fouler les scènes de tout genre! Avec un son en partie assimilé au jazz, avec des chansons rapide et optimiste luttant contre les tarentelle du 16ème, voir du 17ème siècle! Mais pourquoi s’arrêter là? Il y a tellement d’autres éléments: comme la valse, le tango, le jazz chaud, trash blues, la folk excentrique, des dérives de la polka. Oui vous l’aurez compris le croisement expérimental de tout cela ne fait aucun doute, Les Pussywarmers n’ont aucunes limites pour écrire et jouer les rythmes les plus fous et les plus étranges que j’ai jamais entendu. En tout cas cela fonctionne pour eux, et cela fonctionne très bien. Aller cette année les titres en allemand sont à la mode dans Shaker, donc pas de raison, en voici un de plus!

La Nen La Bambele