Découverte Suisse « Orpheline » 20 février 2011

Orpheline, drôle de pseudo pour une artiste. C’est pourtant ce nom qu’a choisi la chanteuse tessinoise, à cheval sur deux continents par la grâce de ses parents, de son parcours et sans doute de ses ambitions.

La chanson est imparable. Une guitare acoustique et une basse qui balancent tranquillement, une batterie discrète, et sur ce tapis plutôt sobre, une voix qui vient nous raconter une fragile et délicate rencontre. 

«Shy boy» s’intitule cette chanson, premier single très réussi d’un premier album qui ne cherche pas à révolutionner la musique, mais à mettre en valeur une jeune artiste de talent. 

Le CD «Spread my Wings» d’Orpheline est sortit en Suisse l’année dernière. D’autres pays européens étaient en cours de négociation. Craqueront-ils à l’écoute de la délicatesse de «Shy Boy» ou plutôt à cause de l’image glamour dont la jeune femme aime à se revêtir?

En fait, Orpheline semble double. D’un côté, la diva à paillettes façon R&B, qui trône sur le recto de la pochette de son disque. De l’autre, une jeune femme de 24 ans qui se la joue plutôt cool… celle qui figure au verso de l’album. Pile et face. Face et pile.

Une explication à cela? «J’aime beaucoup tout ce qui est fashion, maquillage, mais en même temps, je crois que j’ai des choses fortes à dire. J’ai donc envie de mélanger la beauté, le look, avec un message très intime. Mon but, c’est de casser les schémas», répond Orpheline.

Le titre d’aujourd’hui

Shy Boy

Dame Ginette