CINEMA L’envers du décor « 3 Noisettes pour Cendrillon »

Pour ce 6ème volet de ma rubrique cinéma et en ce jour de Saint-Valentin, j’ai choisi un conte de fées que tout le monde connaît, mais dans une version malheureusement très méconnue, il s’agit de Trois noisettes pour Cendrillon (Tri orísky pro Popelku) qui est un film tchécoslovaque réalisé par Václav Vorlíček, sorti en 1973.

Mon choix s’est arrêté afin de soulever la polémique sur le fameux soulier de verre de cendrillon, nous allons revenir en arrière dans l’histoire et je vais vous apprendre pourquoi, qui, quoi et comment on en est arrivé à tous une fois au moins dans sa vie à se demandé en quoi réellement sont fait les souliers de cette souillon.

Trois noisette pour cendrillon est la version que j’ai choisi parce que cette histoire sort un peut du conte qu’on connaît tous. Un film que j’ai vu et revu étant gamine et que j’adooooore.

 

 

Pour l’histoire tout le monde sait que Cendrillon est orpheline et se voit obligée de vivre avec sa belle mère et ici avec une belle soeur, évidemment horrible autant l’une que l’autre. Dans cette version, Cendrillon n’a rien à voir avec le personnage Disney, bien que chargée de corvées à longueur de journée, elle est rebelle, véritable garçon manqué qui n’aime que les jeux de garçons, comme l’équitation, le tir à l’arbalète, la pêche, la chasse, bref on est loin des stéréotypes…

Quant au prince, il est loin d’être charmant aux premiers abords: immature, prétentieux et arrogant, voilà les adjectifs qui le décrivent le mieux!

téléchargement (2)

C’est lors de ces sorties quotidiennes qu’elle croise malencontreusement le chemin d’un jeune homme… qui s’avère être le fils du roi! Peu de temps après, un des domestiques offre à Cendrillon… 3 petites noisettes (qui s’avèrent être magiques)… Mais alors, ces trois noisettes, qu’est-ce que c’est et que cachent-elles?!

Eh bien dans le 1ère noisette, il y a un costume de chasse, dans la 2ème une robe de bal et dans la 3ème, une robe de mariée. Puis à trois reprises, Cendrillon rencontre le Prince qui en tombe amoureux. La 3ème fois, elle lui échappe en s’enfuyant du bal. Dans sa fuite, elle perd…. quoi? vous suivez ou quoi?! sa pantoufle bien sûr. Le Prince désire l’épouser, mais auparavant il lui faudra retrouver Cendrillon malgré les manigances de sa belle-mère…

téléchargement (3)

Mélangeant humour et émerveillement le film doit sans aucun doute son succès à l’actrice mise en vedette, Libuse Safrankova, belle charmante et merveilleuse, une vrai princesse quoi et Pavel Trávníček. Le film a été tourné en partie dans les studios de la DEFA à Brandebourg, dans les studios Barrandov à Prague et en Bohême dans divers endroits en Tchécoslovaquie, comme le château Švihov dans l’ouest de la Bohême, et la forêt de Bohême, ainsi que le château de Moritzburg en Saxe. L’intérieur du château du prince a été tourné près de Berlin, quand à l’intérieur du manoir de la belle-mère c’est une ferme en Allemagne.

Ce film est devenu, un classique des fêtes dans plusieurs pays européens. Il passe à la télévision, en période de Noël chaque année en République tchèque, en Allemagne, en Slovaquie, en Norvège et même en Suisse, alors soyez attentifs.

images (1)

Ce qui est incroyable dans ce film c’est que ça se passe en hiver alors outre ces magnifique paysage de plaine enneigées on voit que c’est pas des effets spéciaux, et que la pauvre Cendrillon qui va laver le linge à la rivière, brrrr, chapeau l’actrice. On a froid pour elle. Bref du coup, des conditions de tournage où les acteurs devaient être content d’avoir fini certaines scènes pour aller se mettre au chaud.

Ce film est juste extraordinaire, mais hyper difficile à trouver, si vous chercher un peut sur le net, vous allez tout simplement tomber sur des forums, où les gens sont à la recherche de ce film. D’ailleurs, à ce propos, je vous entend, j’ai les oreilles qui siffle, vous êtes entrain de vous demander, « Et la Bande annonce?! », ben y en a pas. Et à mon avis celui qui la trouvera, n’est pas encore né 😉

images (2)

En tout cas le film a été montré aux Etats-Unis lors du Festival du Film pour enfants sur CBS dans les années 70. Et sur d’autre chaînes britannique entre 1975 et 1979. Le film était présenté par les animateurs télé de la même façon que si c’était vos parents ou grand parents qui vous racontaient une histoire le soir avant d’aller vous coucher, alors sa paraît ridicule, mais c’était de cette manière que les chaîne travaillaient avec les film étrangers.

L’adaptation cinématographique des frère Grimm, Vorliček l’a faite d’une nouvelle manière, avec un autre regard sur la jeune souillon, elle est indépendante et se débrouille toute seule, si on ne compte pas ses amies les colombes qui viennent lui donner un coup de main quand il s’agit de trier les grain de maïs et les lentilles. Le prince quand à lui est encore un jeunot, maladroit et détestant les contraintes de la vie royale, échapper à son précepteur est son passe-temps favori et c’est très drôle. Il est assez charmant et qui plus est a un petit air de Tom Cruise plus jeune.

images (3)

Dernière chose sur le film qui je trouve mérite d’être abordée, la musique, qui est très typée comme vous venez de l’entendre , elle est signée Karel Svoboda, c’était un compositeur Tchèque qui mise à part pour les musique de film, a aussi composer pour la télé et des comédies musicales. Un compositeur apparemment très apprécier dans les pays d’Europe Centrale.

Bien maintenant que je vous ai presque tout dit sur ce merveilleux compte de Tri orísky pro Popelku, parlons de ce sujet qui j’en suis certaine va intéresser tout le monde, le fameux soulier de verre.

téléchargement (5)

Mais pour ce faire, un peut d’histoire s’il vous plaît. Cendrillon est un conte populaire serte. L’Occident connaît surtout cette histoire à travers les versions fixées par Charles Perrault et par les frère Grimm. Il existe cependant une multitude de versions de par le monde, dont certaines peuvent être très différentes de celles connues en Occident. Ça vous l’aviez compris hein? Si vous suivez. Bref le conte s’est ainsi propagé à travers les siècles et les continents. On dénombre aujourd’hui plus de cinq-cents versions différentes.

images (6)

La version de Charles Perrault, qui paraît en 1667, Cendrillon ou la petite Pantoufle de verre, présente déjà une importante différence avec la version des frères Grimm de 1812 par exemple, le prince tente de retenir l’héroïne en enduisant l’escalier de poix. Dans d’autres versions, l’héroïne laisse intentionnellement tomber sa pantoufle. On observe ici que ces contes sont bien plus anciens que les versions courantes et qu’ils ont été adaptés pour les enfants, parce que oui les vielles versions, elles foutent les boulent, alors qu’à l’origine ils servaient à véhiculer un certain nombre de principes. Dans certaines versions, ce n’est pas toujours une fée marrainequi aide l’héroïne, mais sa mère défunte qui lui apparait alors sous la forme d’un animal ou d’un arbre. Cependant, l’héroïne reçoit toujours de l’aide, et cela dans toutes les versions.

images (9)

La plupart des versions sont directement issues des anciennes traditions populaires, dont elles ont gardé des éléments de sagesse. Mais si le thème de la justice du destin est clairement identifiable dans toutes les versions, les conteurs ne sont pas tous d’accord sur le second thème à aborder, à savoir, la punition ou le pardon. Dans la version de Charles Perrault, l’héroïne pardonne à ses belles-sœurs, alors que dans la version des frères Grimm, elles sont doublement punies; il y a d’une part la mutilation qu’elles se sont infligée pour pouvoir chausser la pantoufle et d’autre part le fait qu’elles finissent aveugles, ouai, c’est pas très charmant hein?!

Encore les frères Grimm sont-ils modérés par rapport à la première version allemande, dans laquelle les belles-sœurs sont condamnées à danser avec des chaussures de métal chauffées au rouge jusqu’à ce que mort s’ensuive. 

images (5)

Alors pantoufles de « vair » ou de « verre » ?

La composition des pantouflesde Cendrillon a fait l’objet d’un débat récurrent depuis le 19ème siècle. Selon les retranscriptions et versions de l’histoire, les pantoufles sont successivement de « verre », ou de « vair »ce dernier, désignant, la fourrure d’un petit écureuil gris, mais ça vous le saviez, non? En 1841 Honoré de Balzacmet dans la bouche d’un de ses personnages, qui exerce le métier de pelletier, l’affirmation selon laquelle la pantoufle doit se comprendre «en vair», et non «en verre», au motif qu’il ne peut exister de pantoufles en verre. Outre le fait que le merveilleux ne se fonde pas sur la vraisemblance, on se rappellera que Charles Perraultétait Académicien, grand spécialiste de la langue française, on peut donc supposer qu’il faisait la différence entre de la fourrure d’écureuil gris et du véritable verre.

images (4)

Donc la version de Charles Perrault mentionne sans équivoque du verre, le vair n’apparaîtra que sous la plume de Balzac, persuadé de corriger, près de deux siècles plus tard, une erreur de Perrault. Vous comprenez maintenant?!

La portée de cette controverse est que la plupart des versions populaires de Cendrillon ne mentionnent pas la matière dont sont faites les chaussures, et pour beaucoup il n’est même pas question de chaussure.

téléchargement

La matière de la pantoufle a un impact narratif, l’épreuve que doit remporter Cendrillon, d’ordre symbolique.
Dans la version de Perrault, elle consiste à essayer une pantoufle, épreuve qui n’est difficile que si la pantoufle est en verre, la fourrure s’adaptant à la pointure, contrairement au verre.
Toutefois, les versions non francophones du conte demeurent à l’écart de cette querelle puisqu’elle est basée sur une bête homophonie de la langue française.
 

images (8)

L’édition de 1697 des contes de Charles Perraultmentionne cette pantoufle de verre, d’ailleurs le titre complet du conte est Cendrillon ou la Petite Pantoufle de verre. Pourquoi, parce que les objets insolites en verre sont une donnée récurrente dans le folklore : montagne de verre , pont de verre… et chaussures. On retrouve des pantoufles de verre ou de cristal dans les contes catalans, écossais et irlandais.

Dans la version des frères Grimml’héroïne, se rend successivement à trois bals, vêtue de robes de plus en plus belles et portant successivement des escarpins de soie brodée, puis des escarpins d’or. La fin est plus cruelle que dans la version de Perrault: les sœurs se mutilent jusqu’au sang pour faire entrer leur pieds dans les chaussures et les pigeons amis de Cendrillon leur crèvent les yeux.

Bref vous l’aurez compris, tout les contes ne parlent pas de chaussures et si il y en a, elles ne sont pas forcément en verre, mais quel ver?!!!

téléchargement (1) 

Pour conclure, j’espère vous avoir appris des choses intéressantes sur ce merveilleux conte de Cendrillon qui traverse les siècles, encore et encore, avec Perrault ou Balzac, une histoire qui sera aimée des petits et des grands racontée, encore et toujours, à travers des livres et des films dont on ne se lassera jamais. Pour moi il est clair que la version que j’ai aimé plus que toutes les autres est celle dont je vous ai parlé aujourd’hui 3 noisettes pour cendrillon de Václav Vorlíček.

Alors que dire de plus sinon que ce film est génial! Un pure chef d’oeuvre qui mérite toute notre attention! Juste Dommage qu’il soit si difficile à trouver, en tout cas je le conseille à tous, si vous le trouvez! petits et grands, ce n’est que du bonheur!